Megamind

Film d’animation américain réalisé par Tom McGrath avec Will Ferrell, Jonah Hill et Brad Pitt, durée : 1h35.
Synopsis :
Megamind est un extraterrestre surdoué qui est devenu méchant à force d’être rejeté ; il a cultivé son génie du mal jusqu’à exterminer son ennemi juré, Metro Man, héros de Metro City. Mais une fois celui-ci disparu, Megamind ne trouve plus aucun sens à sa vie, et il décide de recréer un héros à combattre, Titan. Hélas, il n’est pas aisé de faire d’un homme lambda un vrai superhéros…
_________________________________________________________________________________
Critique :
J’admets avoir un peu rechigné à aller voir ce film : étant donné que 2010 avait déjà donné son lot de très bons films d’animations j’ai eu peur d’être déçu. Et puis, mettre le méchant au premier plan, ça s’était déjà vu il y a quelques mois à peine avec Moi, moche et méchant qui avait comblé le public… Pourtant, c’est avec des étoiles plein les yeux que je suis ressorti du cinéma : j’ai passé un excellent moment ! Certes, l’histoire est relativement simple, comme les dernières productions des studios Dreamwork, mais les personnages sont vraiment touchants, d’autant plus charismatiques qu’ils sont caricaturaux, à la manière des dessins animés d’antan. On retrouve tous les secrets des créateurs de Shrek : de l’humour, de l’action, un soupçon de romance, et le tout sur une bande-son de rêve, à savoir une subtile alternance entre Hans Zimmer et AC/DC.
La vision classique et manichéenne des super-héros et des super-méchants est totalement remaniée, les réalisateurs jouent avec pendant toute la durée du film si bien qu’on finit par ne plus savoir si les méchants sont devenus gentils et les gentils devenus méchants, ou si être gentil est mal et être méchant est bien, et cela donne lieu à des scènes vraiment décalées (mention spéciale au superhéros qui en a assez de sauver le monde et veut se reconvertir dans la musique). La fin un peu prévisible laisse un goût aigre-doux, doux parce qu’il s’agit du « happy end » classique, aigre parce que ça semble trop facile, voire bâclé. On aurait aimé en avoir davantage avant le dénouement…
_________________________________________________________________________________
Note : 7,5/10

Animation movie – directed by Tom McGrath, with Will Ferrell, Jonah Hill, Brad Pitt. Runtime: 95 min
Synopsis:
Megamind is a gifted extraterrestrial who has become bad due to be rejected by the others; he has improved his evil genius until he exterminates his archenemy Metroman, Metro City’s superhero. But once this one has disappeared, Megamind’s life does not make any sense, and he decides to build a new hero in order to fight him: Titan. Unfortunately, making a superhero from a lambda man is not so easy…
_________________________________________________________________________________
Critic:
I admit that I have jibbed to watch it: 2010 had already given its amazing animation movies and I was afraid of being disappointed. And so, place the bad guy on foreground has already been viewed a bare few months ago with [moi, moche et méchant], which had filled the public… However, I got out of the theatre with my eyes glowing like stars at the end: I spent an excellent time! The story is obviously simple, like almost all Dreamwork’s last productions, but the characters are really moving, and all the more charismatic as they are caricatures, like in good old cartoons. There are here all secrets of Shrek’s creators: humor, action, a bit of romance, the whole with an awesome soundtrack by Hans Zimmer and AC/DC.
The superheroes and supervillains classic and Manichean vision is totally revisited, the directors play with it during the whole movie, so that at the end you don’t know if bad guys are become good and good guys bad, or if being good is bad and bad is good, and it makes really surprising scenes (special thanks to the superhero who has enough to save the world and wants to move in music). The quite predictable end let a bittersweet taste, sweet because it is the classic happy end, bitter because it seems too easy, even bungled. We would have watched more of it before the outcome.
_________________________________________________________________________________
Mark: 7,5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Ils nous soutiennent

%d blogueurs aiment cette page :