Le discours d’un roi – The King’s speech


Drame historique britannique, australien et américain de Tom Hooper, avec Colin Firth, Helena Bonham Carter, Geoffrey Rush.
Durée : 1h58

Synopsis :
D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI (Colin Firth), suite à l’abdication de son frère Edouard VIII (Guy Pearce). D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme (Helena Bonham Carter) et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage (Geoffrey Rush) aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.


__________________________________________________________________________________
Critique :
Le discours d’un roi est une perle ! Les premières minutes du film annoncent la couleur : poignant, émouvant, surprenant, ce film est l’histoire du combat d’un homme écorché contre lui-même, et paraît-il, retrace les faits historiques avec une fidélité très honorable.
Colin Firth, absolument magistral dans son rôle, dégage à la fois une prestance naturelle et une fragilité extrêmement touchante. Mais si le majestueux Colin est pour beaucoup dans le succès de ce film, il est également assisté par les jeux excellents de Helena Bonham Carter dans le rôle de sa femme et de Geoffrey Rush dans le rôle de son orthophoniste et ami, deux seconds rôles sans qui le film ne serait pas aussi riche ! On rit, on pleure parfois, on garde surtout la gorge serrée pour ce roi malgré lui qui est bien plus fort qu’il ne le croit.
Et ce n’est pas tout : à la beauté du scénario et de la réalisation s’ajoute la beauté des décors, en particulier celui du cabinet de l’orthophoniste, dont le papier peint contraste superbement avec toute l’austérité protocolaire qu’incarne le couple royal.
Bref, Le discours d’un roi est une œuvre d’art complète, et mérite donc largement ses 12 nominations aux Oscars et ses 7 nominations aux Golden Globes ! Ne le ratez surtout pas !
__________________________________________________________________________________
Note : 9/10
Claire.

The King’s Speech

British, Australian and American historical drama directed by Tom Hooper, starring Colin Firth, Helena Bonham Carter, Geoffrey Rush.
Running time : 1h58
__________________________________________________________________________________
Synopsis :
England’s Prince Albert (Colin Firth), soon to become King George VI, is plagued by a crippling speech impediment. With her husband soon to take over the throne, Elizabeth (Helena Bonham Carter) hires Lionel Logue, an Australian actor and speech therapist, to help Albert overcome his stammer. An extraordinary friendship develops between the pair as Logue uses unconventional means to teach Albert how to speak with confidence.
__________________________________________________________________________________
Critic :
The King’s Speech is a real treasure ! The first minutes of the film lay the cards on the table : this is the poignant, touching, surprising story of a wounded man fighting against himself, and this story, it seems, recounts the historical facts with honorable loyalty.
Colin Firth, absolutely brilliant in his role, is a picture of both a naturally imposing bearing and an extremely touching frailty. But even though the success of the film owes a lot to the majestic Colin, he is also accompanied by the excellent acting of Helena Bonham Carter in the role of his wife and Geoffrey Rush in the role of his speech therapist and friend, two supporting roles without whom the film wouldn’t have been so rich ! You laugh, you sometimes cry, but above all you keep a lump in your throat for that unwilling king, who turns out to be much stronger than he thought.
And that’s not all ! In addition to the beauty of the scenario and the direction is the beauty of the set, especially that of the therapist’s practice, whose wallpaper superbly contrast with all the formal austerity that the Royal Couple embodies.
To put it in a nutshell, The King’s Speech is a complete masterpiece and clearly deserves its 12 Oscars nominations and its 7 Golden Globes nominations ! Don’t miss it !
__________________________________________________________________________________
Mark : 9/10

Claire.

Publicités
Comments
One Response to “Le discours d’un roi – The King’s speech”
  1. Clément dit :

    Exactement, film hors pair!
    Et j’ajouterais meme que ça fait plaisir de voir que Helena Bonham Carter sait jouer autre chose que l’excentrique!

    A voir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Ils nous soutiennent

%d blogueurs aiment cette page :