Rien à déclarer

Comédie franco-belge réalisée par Dany Boon, avec Dany Boon, Benoît Poelvoorde, Julie Bernard, durée 1h48.
Synopsis :
Nous sommes en 1993. Avec l’arrivée de l’Europe, Ruben Vandevoorde – douanier belge francophobe – et Mathias Ducatel – douanier français un peu trop gentil – voient leurs postes respectifs fermer et sont contraints de s’associer en une douane volante expérimentale.

_________________________________________________________________________________
Critique :
Quelle déception ! Quelle déception ! Quelle déception ! Oui, le dire trois fois n’est pas exagéré. Moi qui avais particulièrement raffolé de Bienvenue chez les Chtis, je n’ai vraiment pas les moyens d’établir un bilan positif de ce que j’ai visuellement subi. J’ai beau être un grand admirateur de Dany Boon, je ne puis qu’admettre la superficialité scénaristique, que dis-je ! la vacuité quasi-totale de ce film.
Benoît Poelvoorde, magistral dans Les émotifs anonymes, cabotine ici tant et si bien que mépriser son personnage ne peut même pas nous procurer de plaisir comme c’est le cas dans C’est arrivé près de chez vous… A croire que ce genre de protagoniste est la nouvelle égérie des réalisateurs, après le méprisable antihéros joué par Seth Rogen dans The Green Hornet… D’ailleurs, la plupart des personnages du film sont de la même teneur : la-men-tables (pourtant, la plupart des acteurs ont prouvé leur talent dans d’autres occasions, ce qui est d’autant moins pardonnable). Même en sachant qu’il s’agit d’une satire, le grossissement des traits frise l’obscénité. Seule originalité (quoique…), la caricature de l’arrivée hésitante des nouvelles technologies de l’information dans les années 90.
Bon, sinon j’ajouterai aussi pour la forme, que l’intrigue est prévisible – je l’admets, ce n’est pas toujours déterminant de la qualité d’un film, mais quand même – et que les gags sont vus et revus. Mais ça, à la rigueur, on s’en fiche. En somme, on sourit rarement, on rit parfois, hélas on n’en a clairement pas pour son argent à mon avis. A en juger les éclats de rires qui fusaient dans la salle je suppose qu’un certain public y trouvera son compte et se divertira avec ; pour les autres, laissez tomber, Dany et Benoît n’ont rien à déclarer.
_________________________________________________________________________________
Note : 2,5/10
Thibaut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Ils nous soutiennent

%d blogueurs aiment cette page :