LOGORAMA

Au cas où vous seriez passé à côté de ce petit bijou récompensé dans la catégorie meilleur court métrage aux Césars et meilleur court métrage d’animation aux Oscars… !

Réalisé par le collectif français H5 (composé de François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain, déjà auteur de nombreux clips –comme certains de Massive Attack, Goldfrapp…), ce court métrage intitulé « Logorama », mettant exclusivement en scène des logos de marques, fait évènement et pour cause…

On assiste pendant 16 minutes à une course-poursuite dans les rues de Los Angeles, convoquant les personnages publicitaires ou les mascottes de marques les plus connus : on y voit en personnages principaux le clown McDonald’s en tueur psychopathe avec des bibendum Michelin convertis en flics à ses trousses ; mais aussi : les chauffeurs Springles draguant la serveuse ESSO, les sages écoliers BIC face aux insupportables gamins Big Boy et Haribo, sans oublier notre M. Propre en guide du Zoo contenant des locataires aussi célèbres que Lacoste, Jaguar, Camel le chameau, Miko les pingouins , même l’éléphant Républicain est présent et Géant Vert se charge d’assurer leur sécurité…tout cela dans une ville où l’ensemble des bâtiments, routes, etc.., sont transformés en panneaux publicitaires géants (en témoigne le gratte-ciel Colgate) et où Universal est notre Terre!
Déjà l’idée même me séduit : que de références à rechercher ! Mais autant préciser tout de suite qu’il est impossible d’être exhaustif tellement le court est truffé de logos dans les moindres détails… Plus je le revoie plus j’en trouve ! Derrière les maintes trouvailles graphiques (le court est entièrement fait en origami), les références sont aussi plus subtiles : le film reprend des extraits de films hollywoodiens, allant de Buster Keaton à Indiana Jones.
Cependant, on n’est pas naïf, et on sent la critique qui sous-tend ce court métrage. LOGORAMA s’achève dans un cataclysme réduisant à néant la Cité des Anges, seul Esso qui sauve Big Boy arrive à s’enfuir vers les montagnes Evian alors que le tremblement de terre ravage Hollywood ‘chewing-gum’ et fait exploser les puits de pétrole qui à leur tour noient la ville dans une vaste marré noire engloutissant tout sur son passage. Alors, manifeste cynique contre la société de consommation ? Peut-être. Critique d’un monde surexposé à la consommation ? Sûrement. Enfin franchement quand on voit McDonald’s succomber sous le panneau Weight Watchers, on ne peut croire au hasard !
Difficile dans ces cas-là de ne pas se faire des ennemis … Ce film irrévérencieux qui touche le droit des marques et la représentation des grosses compagnies risquait 3000 procès !
Mais il semble que les marques ont compris que ce n’était pas forcément mauvais pour elles : après tout, c’est avant tout de la pub et la critique c’est pour qui veut bien la comprendre. Petit rappel marketing : Selon certaines études, à chaque clignement d’œil à l’extérieur, l’individu enregistre à peu près en moyenne deux mille logos sans les voir. Un effet subliminal tout bénèf’ donc !
Ainsi, l’Académie de Hollywood, en accordant l’Oscar, a donc fait signe de fair-play… et puis, après tout : qui mieux que la plus puissante économie capitaliste peut tourner en dérision ce monde de Logo dans lequel nous vivons aujourd’hui ? D’habitude accoutumés à ce double jeu, les américains ont cette fois du suivre les français !!
En tout cas, un court maintes fois récompensé (Cannes, Clermont-Ferrand, César, Oscar) qu’il faut VOIR et REVOIR rien que pour la beauté du graphisme, les tonnes de références qu’on ne se lasse pas de noter, et un pitch qui nous fait autant sourire que réfléchir.

Lise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Ils nous soutiennent

%d blogueurs aiment cette page :