La couleur des sentiments

Drame américain de Tate Taylor avec Emma Stone, Jessica Chastain, Viola Davis, durée 2h26
____________________________________

L’histoire : Dans les Etats Unis des années 60, Skeeter Phelan, une jeune journaliste et écrivaine est en quête d’une nouvelle histoire. C’est en retournant dans sa petite ville natale qu’elle rencontre Aibileen, une bonne noire au service de familles distinguées. En réalisant l’horreur de ses conditions de vie, elle décide d’en faire le sujet de son futur roman, un sujet explosif pour toute la petite communauté de Jackson…

Succès US surprise de l’année 2011, La Couleur des Sentiments débarque ce mercredi dans les salles françaises avec l’objectif clair de vous arracher le cœur ! Produit par le groupe Disney, via sa filiale Touchstone, le film tient bien ses promesses, sans toutefois aller au delà de nos attentes… Mais peut-on lui jeter la pierre ?

Posons les choses clairement, La Couleur des Sentiments dévoile la plus belle histoire de l’année (pour clarifier la situation, nous sommes le 19 octobre 2011, et il est actuellement 21h05 quand je pose ces lignes sur le clavier…). C’était l’évidence même : sur fond de racisme et discrimination, de lutte et d’oppression, de machisme et féminisme,… tous les ingrédients étaient réunis pour un cocktail détonnant !… Ce que la sagesse du scénario nous offre sur un plateau. Un régal ! Mais ce qui touche vraiment, outre ces émouvantes histoires de « bonnes noires », c’est que le film ne se limite justement pas à ça. Si la couleur est l’argument, principal de l’œuvre de Tate Taylor, la réalisatrice nous offre avant tout une histoire de femmes. Femmes libérées, oppressées, complexées,… (et des 60’s !!!) Les voir s’agiter et s’émouvoir à l’écran dans des relations plus complexes les unes que les autres, est un véritable bonheur ! Saluons dès lors le casting, qui arrive à donner vie avec le plus grand soin, à toute cette tranche de féminité.

Loin de tomber dans le pur pathétique, danger inévitable pour tout film de ce genre, La Couleur des Sentiments témoigne d’une grande maîtrise. Certes, il est susceptible de déclencher une véritable symphonie de mouchoirs dans la salle, mais il compense tout cela à grand renfort d’éclats de rire. Le film est sans cesse illuminé par la bonne humeur et l’espoir de ces bonnes noires, les rendant d’autant plus touchantes. Au final, ce sont donc bien des sentiments variés que La Couleur des Sentiments vous fait explorer.

Cependant, et c’est là mon grand regret, la réalisation n’est pas tout à fait irréprochable. La mise en scène et la musique se font en effet fort discrètes,… comme pour laisser une plus grande place à l’histoire et aux actrices. D’où un manque global de « punch », qui va alors souligner la durée du film, et les aspects parfois répétitifs de son scénario. De même, si les décors sont soignés, aucune photographie n’est là pour les sublimer. Disney nous livre donc un film de bonne facture, auquel il manque juste ce petit « grain de folie » et un peu d’entrain pour en faire une œuvre marquante. Mais ne boudons tout de même pas notre plaisir !

Note : 7/10

Pierre

[youtube:http://www.youtube.com/watch?v=ygvwBuY6dXw%5D
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Ils nous soutiennent

%d blogueurs aiment cette page :