Pearl Jam Twenty

Documentaire musical de Cameron Crowe (2011)
Durée: 2h
_________________

Cameron Crowe, ancien journaliste pour le magazine Rolling Stones reconverti en réalisateur (Almost Famous, Jerry Maguire, Vanilla Sky…) saisit dans ce documentaire l’essence de Pearl Jam, groupe mythique issu du mouvement grunge du début des années 1990. Mythique, parce que les membres de Pearl Jam ont su resté soudé pendant 20 ans et continuer à sortir des albums (60 millions de vente dans le monde !), alors que leurs congénères de Soundgarden ou Nirvana explosaient avec le millénaire, ou leur tête au fusil, comme notre ami Kurt Cobain. Au contraire, on est véritablement impressionné par l’intégrité personnelle et professionnelle qui a permis au groupe de durer ; Pearl Jam a réussi à éviter le piège de la drogue, et à adapter sa musique aux aléas du temps tout en gardant son identité et en satisfaisant son public. Car Pearl Jam ce n’est pas que de la musique grunge ; les membres talentueux du groupe puisent leurs influences dans le rock des années 1970, notamment The Who, et se revendiquent de ce « rock classique ». Pearl Jam, c’est surtout un chanteur ultra-charismatique, Jim Morrison des temps modernes : Eddie Vedder (qui a aussi écrit, chante et joue la musique d’Into the Wild, pour ceux ne connaissant pas Pearl Jam). Un chanteur dont la moindre inflexion dans sa voix grave transmet une émotion. Un chanteur dont les singeries ont plus d’une fois effrayé ses collègues ; il grimpait sur le toit des installations de concert en se jetant d’une barre d’échafaudage à l’autre à 20 mètres de haut, sans sécurité ! Mais Pearl Jam, c’est aussi une icône pour tous les groupes alternatifs : un groupe ayant refusé de faire des vidéoclips, et un groupe ayant attaqué en justice Ticketmaster, entreprise détenant le monopole des tickets de concert ; pour quelle raison ? Parce que Ticketmaster imposait des prix trop élevés sur les concerts de Pearl Jam, et le groupe voulait que même leurs fans sans beaucoup de moyens puissent venir à leur concert.

Si vous ne connaissez pas Pearl Jam ou si vous les aviez oubliés depuis longtemps, ce documentaire ne vous fera pas mordre les doigts pour tout ce que vous avez loupé. Il ne cherche pas à vous convertir. C’est d’abord un film réalisé pour des fans, par un homme qui est encore comme un enfant en admiration devant ses idoles. Malgré cela, même pour les spectateurs neutres, il est impossible de ne pas apprécier ce documentaire narrant l’ascension vers la gloire d’un groupe sorti de la pluie de Seattle.

Crowe fait remonter les racines de Pearl Jam à Mother Love Bone, un groupe de la fin des années 1980 formé par le guitariste Stone Gossard, le bassiste Jeff Ament et le chanteur glamour Andy Wood. A la mort prématurée de Wood d’une overdose en 1990, les deux musiciens reforment leur groupe en Pearl Jam, avec un mystérieux chanteur (Eddie Vedder), un lead guitariste talentueux (Mike McCready) et un batteur (Dave Krusen). Crowe resitue ensuite l’ascension de Pearl Jam dans le contexte grunge du nord-ouest américain.

Pearl Jam Twenty a ici le mérite d’éviter les comparaisons. Les distinctions d’il y a 20 ans, entre les sous-cultures auxquelles vous vous identifiez, entre les habits que vous portiez, entre Nirvana et Pearl Jam, ont peut d’importance aujourd’hui. Avec ce film, Cameron Crowe veut juste raconter l’histoire d’un groupe qui a d’abord eu du mal à accepter et gérer sa célébrité immédiate (avec un Eddie Vedder refusant d’être sur la couverture de TIME magazine), puis qui a laissé place avec l’âge à un nouveau sentiment de détente et de calme.

Crowe rassemble du matériel filmique de premier ordre : des vidéos prises sur le vif en coulisses, ou prises par les membres du groupe, des images d’archive, des clips d’émissions télé… mais il surestime la patience des spectateurs pour des interviews de têtes parlantes avec les membres du groupe (qui, à l’exception du sibyllin Vedder, n’enflamment pas l’écran, bien qu’ils apparaissent comme des gens super sympas). A l’inverse, il passe trop rapidement sur les parties de l’histoire de Pearl Jam qui fournissent du drame et du conflit : par exemple, le boycott de Ticketmaster par le groupe en 1994, ou le cas du Rockslide festival au Danemark en 2000, lors duquel neuf fans ont trouvé la mort en se faisant écraser par une foule déferlant vers la scène. De plus, malgré le fait que Crowe ait une relation personnelle avec Pearl Jam depuis ses débuts, il n’explore jamais en profondeur ce qui les motive musicalement. Ce qu’il fait, peut-être dans une tentative de contourner ceci, c’est de faire des comparaisons peu solides et infondés en montrant des clips de Bob Dylan et des Who, entre autres. Comme règle absolue, il ne parle absolument pas de la vie personnelle des membres du groupe. L’histoire d’Eddie Vedder sur un père qu’il n’a jamais connu est fascinante mais seulement 5 minutes sont passées dessus. Encore moins de temps est passé sur le guitariste Mike McCready, qui a lutté contre sa consommation de drogues et son alcoolisme, et a été diagnostiqué de la maladie de Crohn à 21 ans. Pearl Jam a aussi changé de batteurs 5 fois en 8 ans, faisant finalement confiance à leur vieil ami Matt Cameron. Ceci est tourné en anecdote, sur une musique de vaudeville, et résumé en moins d’une minute.

Dans un meilleur film, Crowe aurait jouait au journaliste, et pas à l’admirateur ; s’il ne pénètre pas le groupe dans ses plus profonds retranchements, il n’empêche qu’en tant que fan de Pearl Jam, ce film est une aubaine.

Note : 8/10

Romain

[youtube:http://www.youtube.com/watch?v=oSp1YVGqw1Y&ob=av2n%5D
Comments
One Response to “Pearl Jam Twenty”
  1. Bonjour,
    Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.
    Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.
    En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Ils nous soutiennent

%d blogueurs aiment cette page :