JoeyStarr : Nique Ta Mère ou Nouveau Talent du Magnéto ?

JoeySarr, c’est la révélation acteur de cet automne. Il crève l’écran dans Polisse de Maïwenn, où il y interprète un flic de la brigade de Protection des mineurs. Les flics, il s’y connait, tant par les ennuis et les démêlés qu’il a eu avec eux, que parce qu’il en avait déjà joué un dans La tour Montparnasse infernale en 2001 (oui certes je vous l’accorde, le jeu d’acteur était bien différent à cette époque..). Alors comment le bad boy rappeur en est-il arrivé là ?

Les débuts : la période NTM

Oui parce que pour l’instant, Didier Morville alias JoeyStarr, est encore et surtout connu pour sa carrière musicale (quoique ses ennuis judiciaires aient aussi fait pas mal parler de lui..). Cela mérite qu’on s’y attarde un petit peu (pas trop longtemps quand même, on est sur un blog de ciné..).

A l’âge de 16 ans, il rencontre par l’intermédiaire de potes de cités Bruno Lopes, alias Kool Shen. Ils commencent par faire ensemble du breakdance et tagger les rues de Paris d’un logo : NTM. Le groupe sera créé en 1988. Ils rencontrent un franc succès, et la voix rauque de JoeyStarr rentre dans les annales, comme d’ailleurs les paroles pas toujours très fines de leurs chansons : « Tu es ma mire, je suis la flèche que ton entrejambe attire » ou encore « Je veux que tu réveilles, tu stimules mon côté bestial » (Ma Benz). Le groupe se dissout dans les années 98-2001, et sera reformé en 2008 pour une série de concerts.

Cette période de la vie de JoeyStarr est aussi marquée par de nombreux accrochages avec les forces de l’ordre, surtout pour violences ou histoires de drogues (n’est pas badboy qui le veut..). Enfin JoeyStarr le dit lui-même, c’est en prison qu’il compose le mieux ses chansons… Alors merci qui ? On ne citera pas tous ses déboires, mais l’un d’entre eux nous intéresse plus particulièrement, à la lumière de son rôle dans Polisse : en 2003, il est condamné à 4 mois de prison ferme pour avoir craché sur des gendarmes mobiles… 8 ans plus tard, il incarnera un flic sur le grand écran. Mais d’où est donc venu ce revirement de bord ?

Débuts d’acteur

Joeystarr a commencé sa carrière cinématographique par la petite porte : au départ, il a plus joué des rôles de « guest star », bref des petits rôles qui ne demandent pas un jeu d’acteur absolument mirobolant : un rôle dans Rrrr en 2004, un autre dans La tour Montparnasse infernale en 2001. Il a aussi composé des musiques de générique, comme celle du Boulet en 2002, ou encore pour Le bal des actrices en 2009 (mais ça on va en reparler un peu plus…).

La révélation

Mais Joeystarr a révélé son vrai talent grâce à une réalisatrice : Maïwenn. Dans deux films : Le bal des actrices (2009) et bien sûr Polisse (2011). Parlons d’abord du Bal des actrices. Il y joue son propre rôle, celui de Joeystarr, compagnon de Maïwenn et père d’un petit garçon. Et là c’est le premier choc : Joeystarr est crédible, il passe bien l’écran et est même touchant, en père qui se soucie de l’absence d’une mère pour son fils. Son rôle lui a d’ailleurs valu une nomination aux Césars pour le meilleur second rôle masculin.

Puis enfin Polisse, et là on peut dire que sa performance en tant qu’acteur est exceptionnelle. Il y incarne Fred, un flic de la brigade de protection des mineurs, écorché par la vie, et qui s’implique un peu trop émotionnellement dans ses affaires. Chacun se reconnait un peu en lui : on est tous touché par les cas qu’il a à gérer. Citons notamment cette scène en passe de devenir culte, où il console dans ses bras un petit garçon noir que la brigade s’apprête à séparer de sa mère SDF. L’enfant pleure, puis Fred aussi : le Joeystarr pour tous est né. On peut même dire que le kaléidoscope médiatique a tourné et Didier Morville a changé de catégorie. De « voyou » rappeur, Joeystarr est passé dans la cour des grands. Et ce changement d’image, il le doit à Maïwenn, qui en deux films seulement, a su révéler sa sensibilité au grand public. Elle explique d’ailleurs que le rôle de Fred, elle l’a écrit pour lui, pour montrer sa vraie nature au grand jour. Pour la petite histoire, Maïwenn et Joeystarr ont vécu ensemble, et se sont séparés à la fin du tournage de Polisse…

Ses projets

Et on n’a pas fini de voir Joeystarr sur grand écran. Il est encore à l’affiche de Nuit Blanche, de Frédéric Jardin, où il incarne un trafiquant de drogue : rôle un peu moins surprenant, où on l’attendait peut être un peu plus. Mais ne vous inquiétez pas, il n’a pas fini de nous surprendre : on pourra le voir dans le film de Beigbeder, L’amour dure trois ans, embrasser un homme… Qui l’eut cru ? On le retrouvera aussi en pêcheur et footballeur d’une petite île bretonne, dans Les seigneurs, d’Olivier Dahan, aux côtés d’une brochette de comiques (sur la photo : Ramzy, Franck Dubosc, Gad Elmaleh et Omar Sy). Il n’arrête pas pour autant sa carrière musicale : il vient de sortir un nouvel album Egomaniac. Un vrai artiste pluridisciplinaire en fait !

Albane

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Ils nous soutiennent

%d blogueurs aiment cette page :